Retour à la semaine de 4 jours : la PEEP recommande la concertation

Retour à la semaine de 4 jours : la PEEP recommande la concertation

Retour à la semaine de 4 jours : la PEEP recommande la concertation

Les parents de la PEEP ont accueilli favorablement l’annonce d’un prochain décret d’assouplissement du cadre des rythmes scolaires de primaire, permettant aux communes de choisir si elles conservent ou non la semaine de 9 demi-journées. Une liberté réclamée par la PEEP depuis les débuts de la «Refondation ».

Cependant, il est regrettable que la contrainte des matinées de 3 heures 30 perdure malgré tout dans le nouveau projet. Nous, parents de la PEEP, pensons qu’il est nécessaire de sortir de ce cadre contraignant qui entrave des aménagements innovants tenant davantage compte des besoins des élèves. De la même façon, une organisation différente entre la maternelle et l’élémentaire n’est toujours pas envisagée. Il nous semble pourtant nécessaire d’interroger le bien-fondé de la similarité des rythmes scolaires pour des enfants de 3 ans et de 9 ans, par exemple.

Nous demandons par ailleurs que le fonds de soutien à l’organisation des TAP jusqu’à présent octroyé aux communes soit pérennisé sur l’année 2017-2018 pour que la décision d’un retour ou non à une organisation sur 8 demi-journées puisse émaner d'un réel consensus et non d'une décision unilatérale et précipitée de la municipalité, prise au regard de considérations plus financières que pédagogiques. Un retour aux 4 jours dès le mois de septembre 2017 induirait une absence de réelle concertation en amont, et aurait des conséquences lourdes sur l’organisation des familles et des activités périscolaires et extra-scolaires, une fois de plus.

Au-delà de cette mesure, pour la PEEP, il devient urgent de transformer les comités de pilotage des Projets Educatifs Territoriaux en une véritable instance de travail, tels les conseils communaux, à laquelle les parents seront pleinement associés et pourront y faire valoir leur avis.

L’aménagement du temps à l’Ecole est, nous en sommes tous convaincus, un élément clef de la réussite scolaire. Il est question d’organiser les conditions de travail des élèves et des enseignants mais également de penser aux temps de respiration, nécessaires.

Il est temps, enfin, que la question de l’organisation de la semaine soit pensée avec celle de toute l’année scolaire et qu’une réflexion plus grande soit menée concernant la répartition des fonds alloués par l’Etat à la jeunesse